La vente en viager est un contrat notarié permettant, d’une part à un personne qui vend son bien (le crédirentier), de se réserver le droit de continuer à l’occuper jusqu’à son décès. D’autre part, que le prix de vente soit transformé en une rente mensuelle (aussi appelée « arrérage » (ou rente viagère)). Ce sera à l’acquéreur (débirentier) de l’assumer durant toute la vie du vendeur ou durant une période préalablement convenue. 

Dans le cas où le débirentier peut occuper les lieux ou les louer à un tiers, le montant de la rente est augmenté en conséquence.

En plus de cette rente viagère, le débirentier peut avoir à payer une première mise de fonds, appelée « bouquet ». Elle est inférieure au prix réel du bien et vient en déduction du calcul de la rente viagère. 

Ces deux montants (celui du bouquet et celui de la rente) sont calculés selon 3 paramètres: la valeur vénale du bien, l'espérance de vie du crédirentier et le taux de rendement supposé du capital investi

Avez-vous trouvé votre réponse?