L’administration du cadastre recense tous les immeubles, maisons et bâtiments du pays ainsi que leurs propriétaires respectifs. L’acte d'achat signé chez le notaire mentionne d’ailleurs la « matrice cadastrale » du bien, c’est à dire ses références dans la base de données nationale.
Sur la base des caractéristiques et de la localisation du bien, l’administration lui attribue un revenu locatif fictif. C'est ce qu'on appelle le revenu cadastral (RC) qui est le revenu net normal moyen que le bien immobilier rapporterait à son propriétaire en un an. Ce dernier n’a rien à voir avec la valeur réelle de l’immeuble, mais représente sa valeur locative normale.

Ce chiffre a une double “utilité”: d’une part, il est repris dans la déclaration fiscale, mais il sert aussi, d'autre part, à fixer le précompte immobilier, soit l'impôt dû annuellement sur le bien possédé par un propriétaire.

Attention, en cas de construction ou de rénovation d’un bien sa valeur en est modifiée, et notamment sa valeur locative. Il est donc nécessaire de signaler ces travaux afin que l'ancien revenu cadastral soit révisé.

Avez-vous trouvé votre réponse?