Après un décès, un impôt, appelé droit de succession, est perçu à l'occasion du transfert du patrimoine de la personne décédée à ses héritiers. Les droits de succession sont plus ou moins élevés selon la région, les valeurs transmises et le degré de parenté entre le défunt et ses héritiers. Le tarif minimal s’élève à 3% pour un héritage limité et en ligne directe, mais le tarif peut s’élever à environ 80% pour un héritage important entre des personnes sans lien de parenté entre elles.

Lorsque vous achetez un bien, il peut être utile de réfléchir aux aspects successoraux, afin d’éviter à vos héritiers de devoir fournir une somme, parfois conséquente, correspondant à l’impôt sur l’héritage.

Un bon moyen d’éviter de payer des droits de succession sur les biens immobiliers est de faire une donation de vos biens immobiliers.

Avez-vous trouvé votre réponse?