Lorsque plusieurs personnes empruntent ensemble, pour financer l’achat d’un bien immobilier, les actes de crédit hypothécaire reprennent généralement une clause imposant une solidarité et une indivisibilité entre les emprunteurs. Cela signifie que chacun est tenu pour la totalité. Ainsi, dans le cas d’un couple qui va emprunter ensemble un montant donné pour financer l’achat de sa maison, leur acte de prêt contient une clause d'après laquelle ils s'engagent solidairement et indivisiblement pour la totalité de la dette.

Un engagement solidaire et indivisible signifie que chacun des emprunteurs s'engage pour la totalité de la dette, et le créancier peut s'adresser à l'un ou l'autre de ses débiteurs pour obtenir le paiement intégral de ce qui lui est dû. Il laisse ensuite à ses débiteurs le soin de régler entre eux la répartition de ce que chacun doit. Ainsi, si seulement l'un des deux débiteurs est solvable, c'est à lui seul que l'organisme financier pourrait réclamer la totalité de ce qui lui est dû. Cette clause présente donc de très gros avantages pour les créanciers, car elle permet à l’organisme financier de reporter sur ses débiteurs les risques d'insolvabilité de l'un d'entre eux. Au contraire, cela peut s’avérer dangereux pour les débiteurs, qui doivent bien réfléchir à toutes les conséquences du risque d'insolvabilité de la personne avec qui ils s'engagent.

Avez-vous trouvé votre réponse?