Être propriétaire d'un appartement signifie être seul propriétaire de certains locaux d'un immeuble, mais aussi être partiellement propriétaire d'une partie de l'immeuble qui appartient à la collectivité. L'acte de base et le règlement de copropriété déterminent ensemble les droits et devoirs de chaque copropriétaire. L’acte de base doit, au minimum, comprendre la description précise de l'ensemble de l'immeuble, en attribuant à chacun une certaine quotité dans les parties communes.
Les parties communes sont les parties de l'immeuble qui appartiennent à tous les copropriétaires, mais à concurrence d'une fraction pour chacun. Il s'agit par exemple du hall d'entrée, des ascenseurs, de la chaufferie, de la cage d’escalier, de la toiture de l'immeuble mais aussi du terrain sur lequel l'immeuble est construit. Les parties privatives appartiennent elles exclusivement à chaque propriétaire. Cela vise principalement les locaux intérieurs de chaque appartement et tout ce qui s'y trouve.

Avez-vous trouvé votre réponse?